bonnet de nuit histoire

D’une main il se tient au rocher, de l’autre il porte avec sa hachette de vigoureux coups au bouleau, qui fléchit, se penche, chancelle, tombe transversalement dans les Rapides. En glissant contre le rocher, le bout de l’arbre, coupé en biseau, rencontre une fente, il s’y arrête, s’y encastre. Comme il murmurait cet acte de reconnaissance, l’arbre, resté jusque-là à peu près immobile, s’ébranle. Le bonnet est comme le foulard, il suffit de fouiller un peu dans ses armoires pour en trouver. Et ton aïeul est mort ici? Ici, le mort prend le vif. Ainsi, à l’époque de la conquête du Canada par les Anglais, en 1762, un de leurs officiers, le lieutenant Henry Timberlake écrivait «A mon arrivée dans le pays des Cherokees, bonnet de nuit femme je remarquai chez ce peuple un vif attachement pour les Français. Du geste, plutôt que de la voix, le Français l’encourage, tandis que, lui passant les bras autour de son cou, il s’arcboute, se relève peu à peu, et finit par le tirer entièrement de l’entonnoir. La sinistre renommée qu’il s’est acquise, le Trou de l’Enfer l’avait déjà en 1837. Cependant, malgré la terreur dont il était entouré et le peu de sécurité que paraissait offrir le rocher qui lui sert de margelle du côté de la rive,–car ce rocher semble frémir sans cesse sous les pieds–en 1837, comme de nos jours, c’est à cet endroit que les curieux venaient contempler les Rapides.

Celui-ci ne fut pas peu étonné de remarquer, sur cette médaille, l’effigie de Louis XIV, gravée en relief, dans un nimbe de rayons de soleil. Il marcha donc fermement jusqu’à un endroit qui lui parut être la porte du village.» «Gloire au plus brave, etc.» «Tandis qu’il considérait l’extérieur du village, la porte fut ouverte et l’Indien vit venir à lui un bel homme tout vêtu de blanc, qui lui dit qu’il allait satisfaire ses désirs en le menant devant le Maître de la vie. Par bonheur, elle fut passagère comme la cause qui l’avait produite. Elle appelle ce paquet son mari (onobaim’eman) et le doit toujours avoir avec elle quand elle sort En marchant, elle le tient entre ses bras, dans sa loge, près d’elle. Dubreuil casse les branches du bouleau, s’agenouille sur son pont improvisé, tend le bras, saisit cette main, et, déployant toute sa vigueur, il ramène à la surface la tête et le buste du Peau-Rouge. Et, loin de le desceller, les flots rageurs ne font que l’enfoncer plus profondément dans cette mortaise naturelle. En campagne, elles portaient les fardeaux, tentes, piquets, ustensiles de cuisine; au camp, elles dressaient les wigwams, allumaient les feux, apprêtaient les aliments; et, quand le maître était de folâtre humeur, elles partageaient sa peau d’ours.

Imaginez, sur un corps maigre, sec comme un échalas, une tête piriforme, dont le profile figure une serpe; des cheveux jaunes taillés en brosse; des yeux à fleur de tête, surmontés de sourcils jaunes; un nez d’une longueur phénoménale, et avec cela si pincé que les narines sont imperceptibles; des moustaches jaunes mesurant quatre pouces, raides, coupant la face comme les bras d’une croix; une bouche large à faire envie à un crocodile; un menton qui semble avoir hâte de rattraper le cou, lequel, effilé, droit, guindé, a assez l’aspect, en y ajoutant le crâne, d’un point d’exclamation tourné en sens inverse;–imaginez cela, et vous aurez une idée approximative du portrait de maître Jacot Godailleur. Par une belle et piquante matinée du mois de mai de cette année-là, sur la Pierre-Branlante,–ainsi la désignent les habitants du Sault-Sainte-Marie,–un jeune homme, grossièrement mais confortablement vêtu d’un paletot et d’un pantalon de drap noir, d’une casquette de même étoffe, retenue sous le menton par un cordon et de fortes guêtres en peau, qui lui montaient jusqu’au-dessus du genou, considérait d’un oeil attentif le panorama déployé devant lui. Saisissant une cruche de grès à demi pleine de whisky, il la lança à la tête du jeune homme, qui, atteint par le projectile, roula aux pieds de Meneh-Ouiakon, en poussant un cri douloureux, tandis que l’Apôtre répétait de sa voix insultante: Dam’nd France, dam’nd coward Frenchmen!

Maintenant que j’ai vu un Français, un Français de la France, je n’ai plus rien à désirer. Elle vient de nos ancêtres; c’est l’héritage du fils aîné dans ma famille, dit-il avec orgueil en la montrant au Français. Meneh-Ouiakon sent son âme lourde; elle l’ouvre à celui qu’elle aime afin que le ciel ne devienne pas pour lui sombre et nuageux comme il l’est pour elle. A elle! a elle la digne et vertueuse femme, sa pensée suprême! C’était Adrien Dubreuil. A la vue de Meneh-Ouiakon, un doux sourire erra sur les lèvres desséchées du malade. Ses lèvres remuent. Sans doute il a entonné un chant de mort. André, s’étant muni d’une corde à noeuds, l’Écorché lut sur son carnet: RÈGLEMENT DES APOTRES § DISCIPLINE ART. V.–Sera puni de vingt-cinq coups de fouet ou de corde tout homme qui s’enivrera une première fois, durant le service; de cinquante la deuxième fois, de mort la troisième. Inutile d’ajouter que si tu enfreignais ton serment, tu signerais ton arrêt de mort. Thomas d’un ton convaincu. Thomas voulut protester. –Un seul mot encore et je te casse la tête, dit l’Écorché, qui marchait derrière Jésus. A la pile on lisait: DONNÉE PAR NOUS, LOUIS XIV, ROI DE FRANCE NAVARRE ET AMÉRIQUE, AU BRAVE CHEF DES NADOESSIS.